Montréal au palmarès des 20 meilleurs écosystèmes de startups dans le monde | TECHNOCompétences

Montréal au palmarès des 20 meilleurs écosystèmes de startups dans le monde

Au côté des plus grandes villes du monde, Montréal fait son entrée au top 20 des meilleurs écosystèmes propices au démarrage et à la croissance des startups. Le  talent, les compétences de même que l’accessibilité à une main-d’œuvre de qualité à faible coût a permis à Montréal de devancer ses plus proches concurrents pour, au final, occuper la 20e position.

Ces informations ont été mises en lumière dans un rapport de recherche publié par la firme Compass. Intitulé The Global Startup Ecosystem 2015, ce rapport évalue des dizaines de villes sous plusieurs angles.

La force de l’écosystème des startups de Montréal dans ce classement résulte de plusieurs facteurs. On trouve à Montréal un grand nombre d’ingénieurs informatiques qualifiés, notamment grâce à la présence de facultés d’informatique au sein des universités montréalaises.

Riche d’une forte diversité culturelle, la Métropole est toujours attirante auprès des travailleurs étrangers, un constat qui se reflète jusqu’au cœur des startups montréalaise, composés à 44 % de travailleurs étrangers, un chiffre bien au-dessus de la moyenne nord-américaine.

La qualité et le coût de la vie font aussi de Montréal un milieu propice au développement de startups. À ce chapitre, Montréal devance la majorité des villes nord-américaines.

L’accès au financement

Évidemment, les startups ne peuvent survivre sans investissements ainsi le rapport vante le réseau de soutien montréalais à cet égard. Les investisseurs, les incubateurs ainsi que les lieux de partage de savoir sont présents en nombre suffisants pour soutenir l’écosystème. Le rapport nomme au passage Anges Québec, FounderFuel, la Maison Notman et l’International Startup Festival.

La portée du marché des startups est également digne de mention avec 57 % de clients étrangers. Ombre au tableau, les startups de Montréal doivent encore souvent se tourner vers les États-Unis pour obtenir des financements supplémentaires provenant de fonds en capital de risques.

La présence de grandes entreprises ne nuit pas

La présence de grandes entreprises ne nuit pas au succès de Montréal comme terreau fertile pour les startups, au contraire. Les grandes entreprises contribuent à l’édification du savoir-faire de l’écosystème des startups, notamment par le passage de certains de leurs employés vers l’entrepreneuriat ou à titre de salariés au sein de startups montréalaises.

Le palmarès complet

  1. Silicon Valley
  2. New York
  3. Los Angeles
  4. Boston
  5. Tel Aviv
  6. London
  7. Chicago
  8. Seattle
  9. Berlin
  10. Singapore
  11. Paris
  12. Sao Paulo
  13. Moscow
  14. Austin
  15. Bangalore
  16. Sydney
  17. Toronto
  18. Vancouver
  19. Amsterdam
  20. Montréal

Quelques chiffres intéressants :

  • 1800 à 2600 startups à Montréal
  • L’âge moyen des fondateurs est de 32 ans
  • 22 % des startups montréalaises sont fondés par une femme

Sources de données : Ces informations ont été mises en lumière dans un rapport de recherche publié par la firme Compass. Intitulé The Global Startup Ecosystem 2015, ce rapport évalue des dizaines de villes sous plusieurs angles. Actuellement, ce rapport n’inclut pas la Chine, Taiwan, le Japon et la Corée du Sud. Les auteurs notent que Beijing se classerait parmi les 5 premiers et Shanghai parmi les 15 premiers. Atlanta, Delhi, Denver-Boulder, Dublin, Hong Kong, Mumbai, Stockholm et Waterloo sont les autres finalistes de cette enquête.