Développer une marque employeur, le cas de Mirego | TECHNOCompétences

Développer une marque employeur, le cas de Mirego

Avoir un taux de roulement parmi les plus bas et conserver un investissement minimal dans l’affichage de postes peut sembler utopique pour plusieurs entreprises en TIC. Pourtant, c’est ce que réussi à faire Mirego depuis sa fondation à Québec en 2007. Avant même de devenir un leader québécois en développement d’applications mobiles, le but des fondateurs de Mirego était de bâtir une équipe exceptionnelle, un endroit idéal où travailler, pour faire un monde meilleur.

Pour atteindre cet idéal, Mirego a bâti une culture d’entreprise exceptionnelle et n’hésite pas à la diffuser, mais surtout à la laisser se diffuser. Des 70 employés basés à Montréal et à Québec, un groupe a pris les choses en main, a rédigé un manifeste - le Never Work a Day Manifesto - et a ensuite développé une application permettant à tous les employés de diffuser leur bonheur au travail. Sans filtre, aucun.

Ingrédient #1 de la culture Mirego : la mission

La mission d’entreprise est exposée partout chez Mirego. À travers 8 valeurs, les employés expérimentent cette culture, la remettent en question et la font évoluer.

  1. S’efforcer de dépasser les attentes du public
  2. Mériter la confiance qui nous est accordée
  3. Oser innover et surprendre
  4. Prendre plaisir à s’adapter au changement
  5. Être passionné et authentique
  6. Reconnaître son potentiel et toujours vouloir se surpasser
  7. Tenter de faire toujours plus avec moins
  8. S’amuser et ne pas prendre la vie trop au sérieux

À la lumière de ces valeurs, l’équipe de Mirego recherche constamment un « culture fit » lors de l’embauche.

Ingrédient #2 : l’endroit idéal où travailler

Créer l’endroit idéal où travailler fait également partie de la recette gagnante de Mirego. Si certains choix peuvent paraître coûteux, il n’en demeure pas moins qu’ils contribuent à créer un environnement de travail qui favorise la proximité, les échanges et le partage entre tous les employés.

  • Chaque employé a droit à l’ordinateur de son choix et est équipé pour être en mesure, au besoin, de travailler à l’extérieur du bureau.
  • Un traiteur s’occupe du dîner à tous les jours et la cuisine est visible de partout. L’heure du dîner devient ainsi un moment incontournable pour se réunir.
  • À Québec, les employés ont un gym à proximité du lieu de travail et ils ont accès à un entraineur. À Montréal, les employés peuvent fréquenter le gym de leur choix.

Ingrédient #3 : autonomie et confiance

Avec une bonne partie de ses employés issues de la génération Y, Mirego répond également à leurs besoins d’autonomie et de confiance. Par exemple, l’utilisation des réseaux sociaux, du téléphone et des messages textes chez les Y dépasse l’utilisation du courriel. Tous les employés ont donc accès aux réseaux sociaux et utilisent (souvent à leur demande) des outils comme Slack (interne) et Basecamp (externe) pour communiquer entre eux.

Ingrédient #4 : partage des connaissances

Le partage des connaissances est également un des éléments centraux d’apprentissage pour tous les employés chez Mirego. Les lunch and learn sont monnaie courante. Aussi, Mirego utilise la technologie pour favoriser ce même partage. L’application Crowdbase est ainsi mise à contribution pour partager des connaissances, des idées, mais également pour sonder les employés, répondre à des interrogations, etc.

Quelques conseils

Alors qu’il présentait le développement de la marque employeur de Mirego dans le cadre du Forum marque employeur d’Infopresse, Sébastien Morin, vice-président stratégie et expérience utilisateur, avait ces quelques conseils pour son auditoire :

  • Faites rayonner votre marque employeur
  • Développez un site employeur
  • Partagez votre culture, ne parlez pas juste d’emplois
  • Encouragez vos employés à faire rayonner votre culture
  • Incitez vos employés à devenir mentor sur Academos.
  • Laissez les employés parler et s’exprimer

Sébastien Morin concluait sa présentation en lançant ce message qui permet de bien comprendre que la culture d’entreprise n’est pas un dossier qui devrait refaire surface occasionnellement, mais bien le fil rouge qui tisse les liens entre les individus qui composent une équipe : « Faire rayonner une marque, c'est pas quelque chose que tu fais le dernier vendredi du mois! »